L'ACCENTUATION, OUI... MAIS PARTIELLE.
Le but de l'accentuation est d'améliorer l'image, pas de la détériorer. Il faudra donc utiliser des valeurs adaptées à chaque image selon ses caractéristiques (contraste, taille, netteté de l'original) mais aussi en fonction de l'utilisation qui sera faite de la copie (taille, visualisation sur écran ou impression).
Plus l'image contient des contours contrastés, plus les bruits parasites seront visibles à ces endroits.
Plus l'image est petite, moins elle supportera des valeurs élevées.

Une solution "intelligente" consiste à n'accentuer que le centre d'intérêt principal de l'image, à l'exclusion donc des ciels, des feuillages, bref, de tout le "décor".
De plus on évitera d'inclure dans la zone les parties trop contrastées pour supporter l'accentuation.
LE TRAVAIL SUR PHOTOSHOP
Avec l'outil "Lasso polygonal" faire le tour de l'oiseau comme sur l'image, en évitant donc d'inclure les "zones à problèmes" et les zones trop floues de toute façon pour être récupérées,
puis Filtre / Renforcement / Accentuation / aux valeurs qui vous conviennent.


Cliquez sur l'image pour voir la comparaison des accentuations totale et partielle et observez bien :
- les zones de séparation entre le ciel et l'oiseau
- les aiguilles de pin
- le ciel



Et pour finir Cliquez ici pour voir l'image entière.